Dérivés de lactosérum

Boire du petit lait, et traiter le diabète ?

Par
Pr Serge Halimi -
Publié le 05/10/2017
lactosérum

lactosérum
Crédit photo : Phanie

Les molécules qui agissent par le phénomène dit incrétine – les gliptines, qui réduisent la dégradation du GLP1 et les agonistes du récepteur du GP1, injectés à dose pharmacologique (GLP1-a) – sont de plus en plus au cœur de la prise en charge des diabètes de type 2 (DT2). Déjà bien connus chez les sportifs, depuis que la technologie permet de les extraire du petit lait (lire encadré), les concentrés de protéines sériques pourraient nous intéresser en diabétologie pour mimer cet effet. Plusieurs études se sont intéressées à ces protéines miracle : nous n’en rapporterons ici que deux.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)