Adiposité à la préadolescence

Publié le 25/03/2019

Il existe des données qui depuis longtemps nous laissent penser que l’hyperglycémie maternelle puisse être associée à l’adiposité de l’enfant sans que l’on ait pu en déterminer jusqu’à récemment le caractère indépendant. En effet, l’étude Hapo a mis en évidence une association linéaire entre les niveaux glycémiques maternels et les critères d’adiposité des nouveau-nés (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?