Douleur, évolution, hospitalisation

Les pièges des brûlures

Par
Publié le 26/02/2018
brulure

brulure
Crédit photo : PHANIE

Face à une brûlure, il est impératif que le premier pansement soit indolore, sinon tous les suivants seront vécus comme douloureux par un patient souvent très inquiet. Il ne faut jamais se précipiter, mais prendre le temps de communiquer, de prescrire un antalgique adapté et ne pas hésiter si besoin à faire des pansements sous anesthésie générale. Les prélèvements et l’antibiothérapie systématique locale ou générale sont à proscrire, les infections étant rares chez les brûlés, sauf en cas de nécrose.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)