Anévrysme de l’aorte abdominale

Au long cours, endoprothèse et chirurgie font jeu égal  Abonné

Publié le 22/11/2012

DANS CETTE ÉTUDE publiée dans la dernière édition du « New England Medical Journal of Medicine » par Frank Lederle et coll. (Minneapolis, États-Unis), 881 patients présentant un anévrysme aortique abdominal asymptomatique ont subi une intervention chirurgicale ouverte (n = 437) ou par voie fémorale pour mise en place d’une prothèse endovasculaire (n = 444).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte