Insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée

Résultats surprenants de l’étude PARAGON-HF chez certains patients

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 20/09/2019

Présenté lors du congrès de l’ESC, l’essai PARAGON, comparant le sacubitril/valsartan au valsartan seul, s’est révélé négatif sur son critère principal dans l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection (IC-FE) préservée. Néanmoins, l’association semblerait bénéfique chez les femmes et dans l’IC-FE intermédiaire.

Crédit photo : Phanie

« Toutes les études antérieures s’étant révélées négatives sur leur critère primaire dans l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (IC-FEp), nous attendions beaucoup de l’étude PARAGON », avoue le Pr Michel Galinier (CHU de Toulouse).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)