Traumatismes sévères

Prise en charge des lésions des gros vaisseaux  Abonné

Publié le 16/10/2014
1413422136553205_IMG_138542_HR.jpg

1413422136553205_IMG_138542_HR.jpg
Crédit photo : DR

1413422136553207_IMG_138543_HR.jpg

1413422136553207_IMG_138543_HR.jpg
Crédit photo : DR

L’atteinte aortique porte dans la très grande majorité des cas sur l’isthme de l’aorte. Ces lésions, qui témoignent le plus souvent d’une décélération importante, restent rares et sont souvent associées à d’autres atteintes traumatiques sévères. Leur pronostic reste sombre (mortalité voisine de 40 %) du fait des lésions vasculaires ou des lésions associées, mais tend à s’améliorer avec le développement des traitements endovasculaires et l’orientation précoce en centre spécialisé. Non traités, environ 30 % des patients vont décéder dans les 24 premières heures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte