Risque cardiovasculaire

Les groupes sanguins ne sont pas égaux

Par Dr Alain Marié
Publié le 08/06/2017
- Mis à jour le 08/06/2017
groupe sanguin

groupe sanguin
Crédit photo : DR

Lors du congrès Heart Failure 2017, à Paris, Tessa Kole (Groningen, Pays-Bas) a présenté les résultats d’une intéressante recherche suggérant que le groupe sanguin ne présentant pas les antigènes A, B ou AB (groupe O) était moins exposé aux événements cardiovasculaires, en particulier coronariens.

Certes il s’agit de l’étude cas-témoins effectuée à partir de 11 cohortes prospectives, ce qui correspond à un niveau d’évidence faible. Mais l’étude regroupe tout de même 1 362 569 sujets et un total de 23 154 événements cardiovasculaires.

Or on constate que dans les groupes non-O, il y a une augmentation significative des événements coronariens (OR : 1,09 ; IC 95 % : 1,06 – 1,13) et des événements cardiovasculaires en général (OR = 1,09 ; IC 95 % : 1,06 – 1,11).

Tessa Kole reconnaît que cette surmorbidité doit être confirmée par d’autres études mais elle avance plusieurs explications possibles (concentration du facteur von Willebrand, taux de cholestérol, de galectine-3…). Et, en cas de confirmation, l’étude des groupes sanguins pourrait s’intégrer aux stratégies de prévention cardiovasculaire…

Mais cela est une autre histoire.

Dr Alain Marie