Thérapies ciblées dans le cancer bronchopulmonaire

Une amélioration spectaculaire de la survie  Abonné

Publié le 28/11/2013

DEPUIS QUATRE ou cinq ans, les données dans le cancer bronchique explosent, grâce à deux grands facteurs. D’une part les nouvelles techniques de séquençage des génomes humains et tumoraux, qui permettent la mise au jour de nouvelles anomalies moléculaires, révélant que le cancer bronchopulmonaire est une maladie très hétérogène faite de multiples sous-types définis par des anomalies moléculaires spécifiques. Et, d’autre part, le développement de molécules, souvent orales, qui ciblent certaines de ces anomalies moléculaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte