Un effet modeste sur la mortalité

Pour la viande, préférer le blanc au rouge

Publié le 26/03/2009
- Mis à jour le 26/03/2009
1276104324F_600x_48048_IMG_11761_1238126549982.jpg

1276104324F_600x_48048_IMG_11761_1238126549982.jpg

EST-IL MAUVAIS pour la santé de manger beaucoup de viande rouge ? La réponse est oui, si l’on en juge par les conclusions d’une vaste étude épidémiologique américaine. N’en déplaise aux amateurs, les bonnes pièces de viande font bien partie à leur tour de la liste des aliments « à consommer avec modération» ! L’équipe du Dr Arthur Schatzkin du National Cancer Institute vient en effet de montrer qu’une forte consommation de viande rouge et/ou transformée a un effet, modeste certes mais bien réel, sur la mortalité globale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?