Lymphome anaplasique à grandes cellules

Possible association entre implants mammaires et un cancer très rare  Abonné

Publié le 31/01/2011

LA FDA américaine annonce une possible association entre les implants mammaires remplis soit de gel de silicone soit de solution saline, et un cancer très rare, le lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC). Les femmes porteuses de tels implants pourraient avoir un risque très faible mais significatif de LAGC dans la capsule cicatricielle adjacente à la prothèse. D’une façon générale, le LAGC peut apparaître à différents endroits du corps, y compris les ganglions et la peau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte