En préménopause

L’obésité favorise les récidives  Abonné

Publié le 11/09/2014

Une vaste étude de cohorte menée sur plus de 80 000 femmes extraites d’essais cliniques est venue confirmer l’impact du surpoids sur le risque de récidive des cancers du sein hormonodépendants. Dans cette analyse, le risque est accru d’un tiers à 10 ans chez les femmes obèses en préménopause. Il n’est pas retrouvé dans les cancers du sein non hormonodépendants. Plus étonnant, on n’observe pas non plus ce surrisque en post-ménopause. Peut-être un effet biais ? Enfin, le taux de mortalité par cancer du sein augmente sensiblement avec l’Indice de masse corporelle (IMC).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte