En association avec la chimiothérapie

Les bénéfices potentiels du jeûne contre les tumeurs  Abonné

Publié le 13/12/2012
1299723192234382_IMG_55857_HR.jpg

1299723192234382_IMG_55857_HR.jpg

DES TRAVAUX antérieurs avaient montré qu’une courte période de jeûne était capable de protéger les cellules normales des souris des effets toxiques de différents agents chimiothérapeutiques. Le jeûne protège les cellules normales, qui réattribuent l’énergie vers les voies d’entretien, mais il ne protège pas les cellules cancéreuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte