Le fer héminique, un mécanisme possible  Abonné

Publié le 29/10/2015

Le CIRC indique que la viande est composée de multiples composants, dont le fer héminique. « C’est ce qui donne la couleur rouge de l’hémoglobine, explique le Pr Serge Hercberg, président du Programme National Nutrition Santé (PNNS). Sa capacité oxydante au niveau de la muqueuse favorise le développement du cancer colorectal ». D’autres composés cancérogènes, « comme les composés nitrosés et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) se forment pendant la transformation des viandes », indique le CIRC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte