Dissémination des cancers

L’ADN tumoral circulant, un nouveau marqueur  Abonné

Publié le 13/12/2012

UNE ÉQUIPE française a mis au point une technique de détection de l’ADN tumoral dans le sang chez des patients atteints de mélanome de l’œil métastasé, qui est le cancer de l’œil le plus fréquent chez l’adulte (500 à 600 nouveaux cas chaque année en France). Si les métastases sont peu fréquentes au moment du diagnostic, elles sont présentes chez de 30 à 50 % des patients 10 à 20 ans plus tard. Dans ce type de tumeur, la présence de mutations génétiques - portant sur les gènes GNAQ ou GNA11 - est très fréquente et se retrouve dans l’ADN tumoral circulant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte