Fruits et légumes sont aussi des marqueurs d’un mode de vie plu sain  Abonné

Publié le 03/04/2014

Incontestablement, l’étude britannique va dans le sens des recommandations actuelles du PNNS. Selon le Dr Boris Hansel (hôpital Bichat, Paris), elle présente trois éléments très intéressants. « Premièrement, la prévention persiste au-delà de 7 fruits et légumes par jour, la diminution du risque se poursuit sur les autres modèles. Deuxièmement, les bénéfices s’observent chez les personnes de poids normal, en surpoids et obèses. Enfin, la population choisie est représentative d’une population générale ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte