Entretien avec un anesthésiste de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest, Angers

Dr Denis Dupoiron :« L'analgésie intrathécale doit se développer en réseau autour de centres experts »  Abonné

Par
Publié le 07/07/2020
L'analgésie intrathécale recommandée dans les douleurs rebelles en cancérologie est insuffisamment développée en France. Par la voix de leur chef de file, le Dr Denis Dupoiron, les médecins impliqués dans la prise en charge de ces patients expliquent pourquoi la situation doit changer et comment sortir de l'impasse.

Crédit photo : Catherine Jouannet – CHU Angers

LE QUOTIDIEN : L'analgésie intrathécale dans les douleurs cancéreuses est reconnue par les sociétés savantes depuis 2013 et récemment par la Haute Autorité de santé dans les recommandations sur l’antalgie des douleurs rebelles en situation palliative. Quelle est l'offre de soins sur le territoire ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte