Procès des surirradiés d’Épinal

Des victimes en quête de vérités  Abonné

Publié le 26/09/2012
1348622172374273_IMG_90012_HR.jpg

1348622172374273_IMG_90012_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1348622171374268_IMG_90010_HR.jpg

1348622171374268_IMG_90010_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

SIX ANS APRÈS les premières plaintes en 2006 et une instruction menée au pôle santé de Paris, les anciens patients surirradiés du centre hospitalier Jean-Monnet à Épinal (Vosges) sont venus en nombre pour suivre le début du procès du plus grave accident de radiothérapie survenu en France. Les audiences se tiendront chaque lundi, mardi et mercredi après-midi jusqu’au 31 octobre à la première chambre civile du tribunal de grande instance de Paris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte