Ajout fractionné d’Ac conjugué dans la LAM

Bientôt un nouveau traitement de référence dans une leucémie  Abonné

Publié le 11/04/2012

REVISITER UN CLASSIQUE peut se révéler meilleur que l’original. Un travail multicentrique français montre qu’associé au protocole standard, un médicament récent, jusque là utilisé seul dans la leucémie à promyélocytes, permet d’améliorer le pronostic de la leucémie aiguë myéloïde (LAM) sans grever la tolérance. Il s’agit du gemtuzumab ozogamicine (Mylotarg), un anticorps monoclonal anti-CD33 conjugué à une molécule cytotoxique, l’ozogamicine (ou caléchéamycine).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte