Migraine de l’enfant - Les syndromes épisodiques précurseurs

Migraine de l’enfant Les syndromes épisodiques précurseurs

15.12.2014
Quatre syndromes périodiques de l’enfance figurent dans la troisième édition de la classification de l’International Headache Society, où ils sont reconnus comme des « précurseurs de la migraine ».

Les syndromes périodiques se manifestent par des accès épisodiques entre lesquels l’enfant est en parfaite santé.

Les troubles gastro-intestinaux récurrents regroupent désormais les vomissements cycliques et la migraine abdominale. Ils se définissent comme au moins 5 épisodes de troubles avec douleurs abdominales et/ou inconfort et/ou nausée et/ou vomissements. Les examens cliniques et paracliniques gastro-intestinaux étant par ailleurs normaux, ils ne sont pas attribuables à un autre désordre.

Vomissements cycliques

Il s’agit d’accès épisodiques de nausées et vomissements, accompagnés de pâleur et léthargie qui ont tendance à se répéter de façon identique. Il y a une complète résolution des symptômes entre les crises.

L’anamnèse, la clinique et les examens complémentaires permettent d’exclure une maladie cause des vomissements. Ils débutent en moyenne vers 5 ans et retentissent sur la qualité de vie de l’enfant.

Migraine abdominale

La migraine abdominale est définie par :

A. Au moins 5 crises de douleurs abdominales (interférant avec les activités habituelles) correspondant aux critères B-D.

B. La douleur a au moins deux des trois caractéristiques suivantes : localisation médiane, péri-ombilicale ou mal localisée, qualité sourde ou sensible, intensité modérée à sévère.

C.Au cours de la crise au moins deux des symptômes suivants : anorexie, nausée, vomissement, pâleur.

D.Crises douloureuses de durée comprise entre 2-72 heures si non traitées

E.Pas de survenue de céphalées au cours de ces épisodes.

Les symptômes sont complètement résolutifs entre les crises.

Les examens cliniques et/ou paracliniques permettent d’exclure une pathologie gastro-intestinale à l’origine des symptômes.

La migraine abdominale débute en moyenne vers sept ans.

Vertige paroxystique bénin

Le vertige paroxystique bénin s’exprime par des épisodes à début brutal de vertige, durant de quelques secondes à quelques minutes, entre les âges de deux et quatre ans.

Les critères diagnostiques sont les suivants :

A. au moins 5 crises correspondant aux critères B et C

B. Vertige survenant sans avertissement, maximum dès le début et se résolvant quelques minutes à quelques heures sans troubles de la conscience.

C. Au moins un des signes ou symptômes suivants : nystagmus, ataxie, vomissement, pâleur.

D. Examen neurologique, fonction vestibulaire et audiogramme normales entre les crises.

L’EEG n’est plus considéré comme nécessaire

Torticolis paroxystique bénin

La survenue des symptômes est le plus souvent mensuelle. Elle débute entre deux et huit mois.

Les critères diagnostiques sont les suivants :

A.Crises récurrentes chez un jeune enfant correspondant aux critères B et C

B.Inclinaison de la tête de l’autre côté avec ou sans rotation légère, se résolvant spontanément après quelques minutes ou jours.

C.Au moins un des symptômes ou signes : pâleur, irritabilité, malaise, vomissement.

Coliques infantiles

L’appendix reconnaît les coliques infantiles comme un syndrome périodique possible chez l’enfant.

Il s’agit d’un syndrome douloureux d’origine multifactorielle dont la pathogénie est mal connue (allergie au lait de vache, anomalies des hormones gastro-intestinales, facteurs parentaux…). Les coliques infantiles sont des épisodes récurrents d’irritabilité, agitation ou cri survenant entre la naissance et l’âge de 4 mois. Différentes études ont montré que le risque d’avoir eu des coliques infantiles est plus élevé chez les enfants céphalalgiques et que les mères migraineuses ont deux fois plus de risque d’avoir des enfants avec des coliques.

D’après la communication du Dr Anne Donnet (Marseille)

Christine Fallet
Source : Le Quotidien du Médecin n°9374

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter