Hypothermie dans les traumas crâniens graves  Abonné

Par
Publié le 29/10/2018

Autre étude présentée au congrès de réanimation à Paris, l'étude POLAR-RCT dans l'hypothermie en prophylaxie dans les traumatismes crâniens (TC) graves.

Cette étude randomisée réalisée chez 511 patients dans 6 pays (Australie, Nouvelle-Zélande, France, Suisse, Arabie Saoudite, Qatar) a testé l'effet neuroprotecteur d'une hypothermie précoce (33 °C-35 °C) au moins 72 heures et jusqu'à 7 jours. Les patients inclus présentaient un score de Glasgow < 9 et étaient intubés ou sur le point de l'être.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte