Annonce d’un événement indésirable

Attention aux dommages collatéraux  Abonné

Par
Publié le 22/11/2018
Prendre le temps de préparer l’annonce en équipe

Prendre le temps de préparer l’annonce en équipe
Crédit photo : PHANIE

En 2008, l’HAS éditait le guide Annoncer une mauvaise nouvelle, puis, en 2011, Annonce d’un dommage associé aux soins (1). « L’annonce est en effet une obligation éthique, morale, légale. Mais une annonce mal faite peut faire des ravages non seulement du côté des patients et de leurs proches, mais aussi chez les soignants. En anesthésie-réanimation, nous sommes souvent confrontés à l’annonce de décès ou d’un dommage lié aux soins. Nous devons donc y être formés », affirme le Pr Thomas Geeraerts, du CHU de Toulouse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte