Le Pr Axel Kahn déclare la guerre aux bières ultrafortes, au nom de la Ligue contre le cancer

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 01/10/2019

Crédit photo : AFP

Le nouveau président de la Ligue contre le cancer, le Pr Axel Kahn, déclare la guerre aux bières à forte teneur en alcool et demande aux autorités d'agir pour protéger la jeunesse de l'alcool en milieu festif. Des propos tenus ce mardi 1er octobre lors du colloque de la Ligue « Actions pour les malades » où le généticien a appelé à une mobilisation générale, et qu'il a détaillés dans une interview parue dans le « Parisien » du 30 septembre.

« Des breuvages mortifères »

Le Pr Kahn y dénonce les stratégies des alcooliers, « toujours plus offensifs », et déplore la vente de bières ultrafortes en supermarché pouvant aller jusqu'à 17 % (contre 4 à 7 % pour les bières classiques). Celles-ci sont de plus vendues en canettes de 500 ml, le tout dans un packaging attractif. « Une fois ouvertes, on ne peut plus les refermer, il faut boire jusqu'à la lie. Un jeune a alors consommé l'équivalent d'une bouteille de vin ! C'est inouï. Il y a là un attentat à la santé des jeunes », s'alarme le généticien.

Pour lutter contre « ces breuvages mortifères », le Pr Kahn a détaillé au « Quotidien » les mesures que la Ligue propose : augmentation de la taxation progressive en fonction du grammage d'alcool jusqu'à arriver à des coûts prohibitifs pour les boissons les plus fortes, interdiction d'utiliser l'appellation « bière » pour ces boissons qui ne respectent pas les procédés de fabrication classique et indication claire du danger, mise en place de canettes au packaging neutre comme pour le tabac, et enfin interdiction pure et simple. « Les trois premières propositions ne posent aucune question autre que celle de la volonté des autorités de s'y intéresser », souligne le Pr Kahn.

Interpellation des hautes autorités de l'État

Cette alerte s'inscrit dans une campagne plus grande de lutte contre l'alcool chez les jeunes. « Cette campagne est appuyée par tous les partenaires de la Ligue qui œuvrent dans le domaine de la santé publique. Il y a un front uni sur ce point, affirme le Pr Kahn. Nous allons organiser prochainement une réunion commune. Nous demandons par ailleurs une entrevue avec les services concernés du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, et nous informons les plus hautes autorités de l'État de notre inquiétude à ce propos ».

En cette rentrée, « la Ligue, qui a 101 ans, s'engage éperdument pour que le maximum possible de jeunes s'approche de cet âge sans cancer. La ligue s'engage ainsi dans la lutte contre le tabac, l'alcool et l'obésité, qui sont les trois principales causes de cancer évitables », avance le président de la Ligue.


Source : lequotidiendumedecin.fr