Prise en charge de l’alcoolodépendance

L’Afssaps reconnaît l’utilité du baclofène  Abonné

Publié le 02/05/2012
1335954522345946_IMG_83126_HR.jpg

1335954522345946_IMG_83126_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

APRÈS AVOIR MIS en garde les médecins en juin 2011 contre une utilisation du baclofène chez les patients alcoolo-dépendants, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) change désormais de braquet. Dans un point d’information publié la semaine dernière, l’agence estime que si les données de pharmacovigilance entourant l’utilisation hors AMM de ce produit dans cette indication, restent « très limitées », elles « ne remettent pas en cause la poursuite de ce type de traitement ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte