FOCUS - Téléservices

Téléservices, prescription sécurisée : bilan du P4P et réalité de terrain  Abonné

Publié le 02/05/2013

« L’informatisation est devenue un outil à part entière pour le suivi des patients chroniques », se félicite la CNAM en présentant début avril un bilan plutôt satisfaisant de la première vague de P4P puisque près de 75 000 médecins libéraux dont 50 000 généralistes ont perçu une prime en 2012 (voir « le Quotidien » n° 9234 du 15 avril 2013). 72 % des généralistes ont rempli un volet médical de synthèse, deux sur trois sont équipés pour la télétransmission et utilisent les téléservices. Deux tiers ont un logiciel d’aide à la prescription (LAP) certifié.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte