« Une fois rentrée, je laisse mes vêtements sur le palier » : garde de nuit avec le Dr Mirna Salloum en pleine pandémie

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 07/05/2020

Crédit photo : Martin Dumas Primbault

Crédit photo : Martin Dumas Primbault

Crédit photo : Martin Dumas Primbault

Charlotte vissée sur la tête, masque FFP2 solidement positionné autour de la bouche et larges lunettes en plastique sur le nez, le Dr Mirna Salloum est méconnaissable au volant de sa petite Toyota blanche flanquée du logo SOS Médecins. Il est 18 heures ce lundi 4 mai, 48e jour de confinement en France, quand la généraliste parisienne entame sa garde. Garée le long du trottoir de la place de la Nation, elle attend les ordres du standard. Son équipement ne la quittera pas de la soirée.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)