Régulation des dépassements d’honoraires

Secteur optionnel, le bras de fer total  Abonné

Publié le 29/09/2011
1317258770283842_IMG_67773_HR.jpg

1317258770283842_IMG_67773_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LE SECTEUR OPTIONNEL, envisagé pour la première fois 2004, défini en 2009 dans un protocole d’accord tripartite, jeté aux oubliettes par Roselyne Bachelot puis relancé dans la dernière convention médicale, avant d’être à nouveau menacé par une taxe, verra-t-il le jour ? Ce dossier sensible, qui doit se traduire dans certaines spécialités par la mise en place de nouveaux compléments d’honoraires encadrés et solvabilisés par les complémentaires santé, est devenu l’objet d’un incroyable bras de fer politique dont le dénouement est attendu pour la fin de la semaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte