Du paiement à l’acte au salariat, regards croisés

À la recherche de la rémunération idéale du généraliste  Abonné

Par
Publié le 02/04/2015
Malgré les forfaits et le P4P, le paiement à l'acte reste très prédominant

Malgré les forfaits et le P4P, le paiement à l'acte reste très prédominant
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

À l’heure où MG France et la CSMF réclament (chacun à leur manière) la consultation à 25 euros, le gouvernement renvoyant les négociations tarifaires à 2016, la question de la légitimité du modèle français de rémunération des généralistes se pose à nouveau avec acuité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte