Une spécialité en sous-effectifs  Abonné

Publié le 11/07/2013

Quelque 5 480 médecins du travail sont inscrits au tableau de l’Ordre. Selon les projections du ministère de la Santé, 830 internes de cette spécialité sortiront des rangs de la faculté dans les cinq ans à venir dont 170 l’année prochaine. Menacée, la profession a connu une diminution de son effectif de 9,5 % entre 2007 et 2013. D’après les projections à court terme de l’Ordre, les médecins du travail ne seront plus que 5 105 en 2018. Salarié, le médecin du travail perçoit 4 264,17 euros de rémunération minimale mensuelle en 2013.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte