Seulement 1 généraliste sur 3 propose systématiquement le vaccin hépatite B aux adolescents

Publié le 28/07/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : Phanie

Malgré 250 000 porteurs de l’hépatite B chroniques, et 1 300 décès dus à la maladie chaque année en France, seul un tiers (34 %) des médecins généralistes « proposent systématiquement » le vaccin anti-hépatite B aux adolescents non-vaccinés, selon une enquête publiée ce mardi dans le Bulletin Épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS), édité à l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?