Grippe A(H1N1)v-Le directeur général de la Santé répond aux URML

Pourquoi la vaccination de masse plutôt que le médecin traitant  Abonné

Publié le 05/11/2009
1276105021F_600x_101813_IMG_22276_1257482973233.jpg

1276105021F_600x_101813_IMG_22276_1257482973233.jpg
Crédit photo : S Toubon

1276105021F_600x_101815_IMG_22275_1257482981061.jpg

1276105021F_600x_101815_IMG_22275_1257482981061.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN - Quelle réponse faites-vous à la demande des URML ?

Pr DIDIER HOUSSIN - Nous ne pouvons que nous féliciter de l’importance que les médecins libéraux accordent à la vaccination contre la grippe A(H1N1). Elle représente en effet un dispositif efficace et susceptible de jouer un rôle protecteur pour une grande partie de la population française. Bien sûr, la question des modalités de la vaccination a fait l’objet de réflexions et d’études approfondies depuis plusieurs mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte