Prescription de l’activité physique

Plus facile à dire qu’à faire  Abonné

Publié le 26/03/2015
Il faudrait que l'acte soit coté

Il faudrait que l'acte soit coté
Crédit photo : PHANIE

Pour aider les praticiens à y voir plus clair, les participants au « Forum européen cœur exercice et prévention » se sont, le temps d’une session organisée à l’ombre de la Tour Eiffel, penchés sur la question. Sous la houlette du Pr Alain Cohen-Solal, chef du service de cardiologie de l’hôpital Lariboisière à Paris, ils ont passé en revue les différents freins à la prescription d’une activité physique, et les solutions qui existaient pour aider les patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte