Insécurité

À Nice, escorte policière pour accompagner SOS si besoin  Abonné

Par
Marie Foult -
Publié le 18/11/2019

Après la violente agression d'une généraliste de SOS médecins à Nice (Alpes-Maritimes), alors qu'elle sortait d'une visite à domicile, des mesures rapides ont été prises pour sécuriser l'exercice des praticiens. Alors que les médecins de l'association locale refusaient, depuis les faits, de réaliser des visites dans le quartier de l'agression, un dispositif a été mis en place avec la direction départementale de la sûreté publique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte