Comment décloisonner les prises en charge ?

Médecine spécialisée et soins primaires : nos voisins innovent, la France prend son temps  Abonné

Par
Cyrille Dupuis -
Loan Tranthimy -
Publié le 26/05/2020
Le vieillissement de la population et l'explosion du nombre de patients atteints de pathologies chroniques obligent à repenser la coordination entre soins primaires, médecine spécialisée et médico-social. Si ce décloisonnement tarde dans l'Hexagone, plusieurs pays ont instauré des modèles innovants, comme l'illustre une étude de l'IRDES.
En Angleterre, les généralistes souvent épaulés par des infirmières en soins primaires

En Angleterre, les généralistes souvent épaulés par des infirmières en soins primaires
Crédit photo : MARK THOMAS/SPL/PHANIE

En France, les soins primaires se réorganisent depuis une quinzaine d’années à travers le développement de maisons de santé pluridisciplinaires et, désormais, de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Mais les spécialistes libéraux sont encore secondairement engagés dans ces organisations collectives. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte