Médicament

L’obligation de prescription en DCI peu respectée  Abonné

Publié le 11/01/2016

Les médecins respectent peu l’obligation de prescription en dénomination commune internationale (DCI) entrée en vigueur le 1er janvier 2015, selon une étude de Que Choisir. La revue a analysé plus de 800 ordonnances anonymisées, collectées entre le 20 mai et le 29 juin 2015. Sur les 2 729 médicaments prescrits, seuls 13 % d’entre eux étaient rédigés en DCI. 14 % étaient inscrits tout à la fois en DCI et en nom de marque (comme la loi le tolère), mais près des trois quarts (73 %) étaient rédigés en seul nom de marque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte