Dr Lynda Darrasse (SNMRH)

« À l'hôpital, les intérimaires sont considérés comme des médecins de seconde zone »

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 21/06/2018
darrasse

darrasse
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN : En mars, vous avez appelé les médecins intérimaires à boycotter la cinquantaine d'hôpitaux qui plafonne leur rémunération (1 404,05 euros brut pour 24 heures de travail en 2018, 1 287,05 euros en 2019, 1 170,04 euros à partir de 2020). Où en est-on ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?