A l’hôpital, le cadi est aussi auprès du lit

Publié le 11/01/2018
A la maternité, les sages-femmes prennent soin quotidiennement des us et coutumes entourant le nouveau-né.

A la maternité, les sages-femmes prennent soin quotidiennement des us et coutumes entourant le nouveau-né.
Crédit photo : VALERIE PARLAN

Signe d’une cohabitation incontournable entre le Coran et le stéthoscope à Mayotte, le contact établi entre la direction de l’hôpital et les représentants du culte musulman. « Nous travaillons à ne pas heurter les croyances et respecter les rites religieux », explique Catherine Barbezieux-Betinas, directrice du CHM. Souvent, c’est autour de la mort que peuvent se cristalliser les malentendus voire des confrontations houleuses ou, c’est arrivé, l’enlèvement musclé du corps par la famille du défunt.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?