Loi bioéthique et dépistage prénatal

Les professionnels dénoncent une dérive  Abonné

Publié le 23/02/2011
1298427166229618_IMG_54700_HR.jpg

1298427166229618_IMG_54700_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

CONTRE l’avis du gouvernement, les députés ont adopté, lors de la discussion de la loi bioéthique, un amendement modifiant l’article 9 consacré au diagnostic prénatal. Le texte concerne « les examens de biologie médicale et d’imagerie permettant d’évaluer le risque que l’embryon ou le fœtus présente une affection susceptible de modifier le déroulement ou le suivi de la grossesse ». Dans la version initiale ils « sont proposés à toute femme enceinte au cours d’une consultation médicale ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte