Revirement stratégique de Roselyne Bachelot

Les généralistes vont pouvoir vacciner

Publié le 06/01/2010
- Mis à jour le 12/12/2014

« LA GESTION d’une grippe est une gestion évolutive, parce que les conditions changent », a expliqué la ministre. Elle a par ailleurs déclaré qu’elle accepterait une commission d’enquête parlementaire, comme l’a demandé le porte-parole du PS Benoît Hamon. Mme Bachelot a d’abord annoncé sur TF1 avoir résilié les commandes de 50 millions de doses de vaccin contre la grippe A(H1N1)v, sur les 94 millions de doses commandées à quatre laboratoires, soit « une économie de plus de la moitié » du total engagé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?