Interchangeabilité ou substitution

Le casse-tête des autorités de santé  Abonné

Par
Publié le 24/10/2016
INTERCHANGEABILITÉ

INTERCHANGEABILITÉ
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014, l'article 47 prévoyait que les pharmaciens puissent substituer les médicaments princeps par leurs biosimilaires « en initiation de traitement ou afin de permettre la continuité d'un traitement déjà initié avec le même médicament biologique similaire », sauf mention contraire du prescripteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte