Le stationnement gratuit des médecins mis à mal

La profession digère mal les prunes

Par Henri de Saint Roman
Publié le 16/02/2017
- Mis à jour le 16/02/2017
Caducée de l'intérieur

Caducée de l'intérieur
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Le caducée permet-il encore aux médecins de s'exonérer de payer pour le stationnement de leur véhicule ?

La question se pose aujourd'hui partout, à Paris et ailleurs. Dans le passé, une circulaire ministérielle de 1995 permettait aux praticiens de s'émanciper de l'horodateur.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?