Manque de moyens et d'accompagnement, délais serrés, tensions locales

La mise en route des GHT laisse le secteur hospitalier sceptique   Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 29/06/2017

Conçus il y a 18 mois avec la loi de santé, les groupements hospitaliers de territoire (GHT) franchissent ce samedi une nouvelle étape, du moins sur le papier. 

Dessinés par les agences régionales de santé (ARS), les 135 regroupements d'hôpitaux avaient jusqu'au 1er juillet pour concevoir leur projet médical partagé (PMP), pierre angulaire d'une réforme territoriale qui vise à traduire l'objectif d'une médecine interétablissements et d'une prise en charge graduée par filière de soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte