Rapport, mise à jour de la certification, guide

La HAS à l’assaut de la maltraitance « ordinaire »  Abonné

Publié le 28/01/2010
1276102713F_600x_124051_IMG_28068_1264740490851.jpg

1276102713F_600x_124051_IMG_28068_1264740490851.jpg
Crédit photo : S. toubon/« le quotidien »

C’EST UNE SPÉCIALISTE doublée d’une militante, Claire Compagnon, ex-directrice de l’association Aides, qui a mené l’enquête pour le compte de la HAS. Analysant 59 plaintes adressées par des patients et leurs proches, elle a repéré des manquements multiformes aux droits des patients, commis dans tous types d’établissements, publics et privés. Ils relèvent de la maltraitance dite « ordinaire », parce qu’ils ne sont ni délictuels, ni intentionnels, ni exceptionnels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte