Jean-Paul Delevoye veut « apaiser la relation médecin-malade »

Publié le 16/03/2009
1276101720F_600x_44964_IMG_11040_1237277460880.jpg

1276101720F_600x_44964_IMG_11040_1237277460880.jpg
Crédit photo : AFP

LE QUOTIDIEN - VOUS considérez-vous comme l’arbitre des conflits entre les patients et leurs médecins ?

JEAN-PAUL DELEVOYE - Nous ne sommes ni des procureurs, ni des avocats, mais des facilitateurs de communication entre professionnels de santé et malades, lorsqu’éclate une crise de confiance. Notre objectif vise alors à réapprendre aux uns et aux autres à se parler, avant que la rupture du dialogue ne dégénère en affrontement judiciaire.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?