Généralistes et dentistes au top des recherches santé sur le site des Pages jaunes

Par Marie Foult
Publié le 23/02/2017
- Mis à jour le 23/02/2017
pages jaunes

pages jaunes

Dans leur troisième baromètre santé, les « Pages jaunes » décortiquent quelque 289 millions de requêtes effectuées par les internautes en 2015 (fixe, mobile, tablette), qui concernent environ 400 000 professionnels de santé libéraux référencés sur ce site.

Recherche généraliste désespérément

Ces recherches santé, en hausse spectaculaire de 18 % par rapport à sur un an, ont été effectuées pour plus d'un tiers sur mobile. Les trois professionnels de santé les plus recherchés sont les généralistes, loin devant avec 39 millions de requêtes (+14 %), puis les dentistes (25 millions) et les kinésithérapeutes (16 millions de recherches). Viennent ensuite les ophtalmologues (14 millions, -3 %) et les dermatologues (11 millions, +7 %). À noter que les recherches de cancérologues ont bondi de 81 % par rapport à 2014.

Pics saisonniers

Plusieurs pics de recherche sont observés par Pages jaunes. Le premier a lieu en janvier « avec son lot de rhumes, de grippes et de gastros » (près de 25 millions de requêtes), le second en juin, à la veille de l'été (25,2 millions) et le dernier en septembre (27,2 millions), au moment de la rentrée, synonyme « de check-up, de rendez-vous ophtalmo ou pédiatriques et de renouvellement de licences sportives ».

À chaque territoire ses spécificités

Tous les départements n'ont pas les mêmes besoins. C'est en Île-et-Vilaine que l'on recherche le plus de médecins généralistes (30 % de plus que la moyenne nationale) alors que dans les Ardennes, on en recherche 39 % de moins. À Paris et en Ile-de-France, le manque de médecins de famille se fait sentir : il y a 1 066 recherches pour un praticien, alors que la moyenne nationale est de 724.

D'autres secteurs subissent une pénurie de spécialistes. Dans le territoire de Belfort, il y a près de 8 350 requêtes pour un ophtalmologue, et 7 584 recherches pour un dermatologue en Haute-Saône.

Bien dans sa tête

Le baromètre recense quelques trouvailles inédites. Bordeaux est la première ville pour les requêtes de sexologue par habitant, tandis que c'est à Paris où l'on cherche le plus de conseilleurs conjugaux... Les recherches de psychothérapeutes ont bondi de 260 % !

Les médecines alternatives (sophrologie, naturopathie…) font à cet égard une percée durable. Entre 2013 et 2015, les demandes en ce sens ont grimpé de 155 %. Deux pratiques entrent au classement : l'étiopathie (135 000 recherches) et la kinésiologie (84 000). Les Parisiens sont ceux qui se tournent le plus vers les sophrologues, tandis que les magnétiseurs séduisent plutôt les habitants des Côtes d’Armor. 

Les Français sont en quête de sérénité : à Biarritz, on note 5,4 recherches par habitant pour du yoga, et à Montpellier 7,3 pour du shiatsu.


Source : lequotidiendumedecin.fr