Sécurité des soins des patients opérés

Erreurs médicales : la coopération chirurgien-anesthésiste en question  Abonné

Publié le 11/03/2013
1362996723416439_IMG_100720_HR.jpg

1362996723416439_IMG_100720_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1362996719416341_IMG_100703_HR.jpg

1362996719416341_IMG_100703_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

IL Y A CET HOMME, atteint d’une embolie pulmonaire massive faute de reprise de traitement antithrombotique postopératoire, six jours après une cholécystectomie sous cœlioscopie. Il y a aussi cette femme, 55 ans, hospitalisée entre Noël et le jour de l’An pour une occlusion itérative : confondue avec une autre patiente (opérée par un chirurgien différent), elle est endormie pendant près d’une heure. Pour rien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte