Check-list, RMM... : des outils encore insuffisamment utilisés  Abonné

Publié le 11/03/2013

Depuis 2010, la Haute autorité de Santé (HAS) propose aux chirurgiens et anesthésistes d’utiliser la check-list « sécurité du patient au bloc opératoire » pour réduire le risque d’erreur médicale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte