PDS, deux poids deux mesures?

En Languedoc-Roussillon, les libéraux fustigent l’« opacité » de l’ARS  Abonné

Publié le 25/04/2012

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) du Languedoc-Roussillon dénonce l’« opacité malsaine » dont ferait preuve l’Agence régionale de santé (ARS) dans sa politique de rémunération des gardes et astreintes en établissements de soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte