400 praticiens salariés, 4000 assistants médicaux, nouvelle carte hospitalière, fin du numerus clausus, ONDAM à 2,5 % : l'essentiel du plan Macron

Par Cyrille Dupuis
Publié le 18/09/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
macron

macron
Crédit photo : S. Toubon

C'est le paradoxe du plan systémique vendu par l'Élysée sous le slogan inclusif « Ma Santé 2022 ». Cette fois, point de grande loi fourre-tout vouée à hériter du nom du locataire de Ségur (Bachelot à droite, Touraine à gauche) mais une bonne cinquantaine de mesures (législatives dès 2019, réglementaires, contractuelles, conventionnelles, statutaires) qui, si elles se concrétisent, devraient reconfigurer durablement le système de santé français à l'horizon du quinquennat. 

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?