Plan hôpital ou réforme globale ?

Ségur de la santé, la médecine de ville ne veut pas un strapontin  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 02/06/2020
Alors que la concertation pour refonder le système de santé a commencé, les représentants des médecins libéraux affichent leur méfiance. Ils craignent un plan hospitalocentré.

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Le Ségur sera-t-il à la hauteur des attentes des libéraux ? Malgré les promesses de l'exécutif d’impliquer la médecine de ville, tous ses représentants restent sur leurs gardes, affichant leur hantise d'un énième plan hôpital. 

Certains signaux inquiètent. Sur les quatre piliers de la concertation (transformation et revalorisation des métiers, investissement, simplification et enjeux territoriaux), la présence des libéraux n’était confirmée, en fin de semaine dernière, que sur l'atelier de la territorialité de la santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte