En Seine-Maritime, une mairie de 700 âmes débourse un demi-million d'euros pour séduire trois médecins

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 30/10/2019

Crédit photo : Phanie

« On n'avait pas le choix. Si nous n'avions pas pris cette décision-là, on n'aurait plus de médecins. »

Émilie Andrieu est la secrétaire générale de la mairie de Ry, petite commune de 722 habitants de Seine-Maritime qui ne souffre plus de désertification médicale. Après le départ à la retraite de ses deux médecins généralistes en janvier 2019, le village a réussi l'exploit de retrouver instantanément trois jeunes médecins généralistes qui ont accepté de reprendre la succession. 

Comment la mairie a réussi son coup ? En ne lésinant nullement sur les moyens. Les édiles de Ry ont décidé de prendre en charge les travaux d'aménagement d'une ancienne agence postale dont la mairie est propriétaire pour la transformer en cabinet médical, inauguré en grande pompe le 12 octobre. Les trois médecins ont rejoint leurs nouveaux pénates le 2 juillet. « La population est vieillissante et il était primordial d'avoir des praticiens, explique Émilie Andrieu. Nous avons eu de la chance car les trois médecins ont eux-mêmes manifesté leur désir de s'installer à Ry après avoir fait des remplacements. »

Cette opération a coûté au village la coquette somme de 488 000 euros, financés pour moitié par un crédit de 250 000 euros dont « les mensualités ont été prises en charge par les loyers payés par les trois médecins » sur les années à venir, indique la mairie. L'opération comprend aussi des subventions de l'État (167 000 euros), du département de Seine-Maritime (50 000 euros) et 20 000 euros piochés dans le budget communal. 

« Ces frais paraissent lourds pour une petite commune comme la nôtre, reconnaît la secrétaire générale de la mairie. Mais si on n'avait rien fait, ça aurait engendré des conséquences négatives pour les habitants, comme la fermeture de la pharmacie et des commerces. »


Source : lequotidiendumedecin.fr